Spectacular || 17.12.17

Aujourd’hui je reviens sur le blog pour partager avec vous la suite de mon aventure parisienne.

17 Décembre, 7h30.

L’objectif, c’était de déposer mes bagages à la consigne de la gare Montparnasse ; mais vu que j’ai la poisse il a fallu qu’elle soit fermée à cause des travaux. Alors j’ai dû galoper direction Gare d’Austerlitz (où il y a encore eu un problème).

Finalement, j’ai réussi à arriver au Musée des Arts Décoratifs à 9h (2 heures avant l’ouverture, mais 1 heure plus tard que prévu !). Il commençait à y avoir la queue alors qu’il faisait à peine quelques degrés. J’ai rencontré des gens formidables pendant que je patientais, des gens qui nous inspirent de grands rêves et de belles histoires. On a discuté pendant trois heures et je sentais déjà que j’avais un petit attachement pour eux lorsque l’on est entré dans le musée et que l’on s’est séparé. Il y avait comme un brin de tristesse dans mon cœur. C’était à la fois étrange et amusant.

Mais ce qui s’offrait à moi a tout chassé. J’avais un peu peur d’être déçue à cause de tous ces commentaires élogieux que j’avais pu lire, mais non. Toutes ces critiques n’ont pas abîmé mon ressenti (d’ailleurs je vous donne rendez-vous dimanche prochain sur le blog pour découvrir ma visite -plus approfondie- de l’expo 🙂 )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis, à 13 heures passé, il a fallu repartir à la recherche d’un restaurant. Alors j’en ai profité pour tester Big Fernand et c’était drôlement bon ! J’ai continué mon chemin pour arriver devant les vitrines des Galeries Lafayette et du Printemps, en passant près de l’Opéra. J’ai eu un énorme coup de cœur pour celles du Printemps. Il y avait de la magie dans l’air. C’était des rêves qui prenaient forme.

Mais les enfants et les parents qui poussaient m’ont vite agacé, alors j’ai préféré continuer mon chemin. J’ai coupé le téléphone (aussi pour économiser de la batterie) et je suis passée par des petites rues, loin de toute cette foule. Je suis tombée sur une libraire (et j’en ai profité pour bouquiner). Je ne me suis pas perdue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 17 heures, je suis allée voir l’exposition sur Irving Penn. C’était un peu moins attractif que celle sur Christian Dior, mais tout aussi intéressant.

Et puis le temps s’est écoulé, mon weekend était en train de toucher à sa fin. Alors je me suis dirigée vers la gare. Je me suis installée avec tous mes bagages (et mes sacs de shopping ^^’). Je savourais encore cette escapade, plus épuisante qu’autre chose mais bon. J’avais des étoiles pleins les yeux et pour moi c’était le plus important.

xoxo

Et vous, c’était où votre dernière destination ? Vous avez aussi des souvenirs fabuleux de voyage ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *