Dream in the train #1

J’ai toujours aimé le train. Il y a tout un imaginaire qui se crée autour d’un voyage je trouve. Et pourtant, je n’avais jamais pris le temps de faire des photos (alors que je voyage toujours avec mon appareil !). Sans trop savoir pourquoi, cette fois-là je l’ai allumé. Au début, c’était pour les gouttelettes de pluie sur la vitre, les arbres qui se détachaient petit à petit dans ce ciel tout gris.

Et puis le ciel a changé de couleur. Le soleil s’est couché, dans une lumière rose-orangé.

Il y avait tout cela qui s’offrait à moi, alors je mitraillais. Pour ne pas en perdre une miette, car c’était bien trop précieux Les gens me regardaient bizarrement. Certains avec incompréhension, d’autres avec agacement pour le bruit que je faisais. Et moi je me sentais un peu désolé. Désolé qu’ils ne sachent plus rêver, désolé que ce fichu appareil photo fasse autant de bruit.

En même temps, cela faisait bien trop longtemps que je n’avais pas vu un si beau couché de soleil, alors je voyais ça comme un cadeau. Un cadeau du vendredi soir, un cadeau du début du week-end.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *